L'information

Stickers : des ombres chinoises à coller aux murs !

Stickers : des ombres chinoises à coller aux murs !

La version la plus sobre en terme d'adhésifs, ce sont les modèles tout noirs. Dessinant de jolies silhouettes trompe-l'œil sur les murs, ils séduisent même les moins adeptes du style " stickers ". Triés sur le tas, en voici dix qui font l'unanimité à la rédaction.

Miroir, mon beau miroir


Ikéa La salle de bains se passe de miroir et de pied de vasque. A la place, deux stickers franchement ludiques s'amusant à semer la fantaisie.

Lumière !


Ferm Living Suspendus à la fenêtre de la salle de bains, des stickers en forme de suspensions misent sur la tendance " ampoules à nues " pour sublimer l'ambiance, sans prendre de risque eau/électricité.

Trio d'horloges


Ikéa Mélange du vrai et du faux pour ces horloges associées à des stickers leur donnant des airs de pendules.

Portemanteau arboré


Ferm Living La silhouette d'un arbre se détachant sur un fond blanc de blanc, voilà qui instaure un graphisme très naturel au décor. Ici, ce stickers a même été détourné en portemanteau : quelques patères par-ci et par-là ayant suffi à parfaire la métamorphose…

Produits de beauté


Ikéa La salle de bains n'a pas de jolis flacons à exposer ? Avec quelques stickers en forme de fioles de produits de beauté présentés sur les étalages du porte-serviette échelle, le problème est résolu.

Château fort


Ferm Living Dans la chambre d'enfant, le château des contes de fées se dessine en ombre chinoise sur le mur. De quoi semer l'enchantement version chic et pas chère.

Tour électrique


Ferm Living Pour injecter une touche urbaine et décalée au salon, on aime cette tour électrique démesurée se détachant à l'horizon… Plus vraie que nature.

Voyage, voyage


Ferm Living Invitation au voyage avec ces malles version poupées russes, habillant les murs du salon.

Faux dans le faux


Ikéa Dessiner une silhouette au pinceau noir pour jouer aux ombres chinoises sur le mur et mimer l'effet stickers, si vous êtes artiste averti, why not ?